Visite du Préfet


jsl3

En visite ce lundi dans l’entreprise Francéole au Creusot, le préfet de région a assuré maintenir le cap ambitieux du schéma régional éolien en continuant de tout faire pour l’appliquer.

Depuis le rachat de SIAG (Le Creusot) et Céole (Longvic) par Jean-Pierre Gorgé, Francéole veut croire en son avenir. Quelque temps après cette reprise, Arnaud Montebourg, alors ministre de l’Économie était certain que « l’éolien français allait renaître au Creusot ». Ce lundi après-midi, le préfet de région, Éric Delzant, en a eu la preuve en visitant ce fabricant de mâts d’éolien.

Un schéma régional à appliquer à la lettre

La Bourgogne a été une région pionnière en se dotant d’un Schéma Régional Climat, Air, Énergie prévoyant de faire de l’éolien, la deuxième source d’énergie renouvelable après le bois à l’horizon 2020. À l’heure actuelle, environ 260 mégawatts (MW) ont déjà été installés, représentant plus d’une centaine de mâts répartis surtout dans l’Yonne et en Côte-d’Or, mais pour atteindre les objectifs, il faudrait en installer bien plus. Que ce soient l’équipe de direction de Francéole, deux de ses clients présents (Servion et Nordex) ou les membres du cluster Wind For Future, tous ont voulu alerter le représentant de l’État sur les freins au développement de l’éolien. Parmi ceux-ci, il y a les problèmes des servitudes de l’Armée (avec l’histoire des couloirs aériens ou des radars), sans oublier les recours quasi systématiques devant la justice. Le préfet de région a donc tenu à rassurer Francéole, employant près de 200 salariés entre Le Creusot et Longvic, et plus largement, en insistant sur la volonté de l’État « d’appliquer ce schéma régional éolien », tout en rappelant que des « discussions sont en cours entre le ministère de la Défense et celui de l’Environnement afin de trouver une solution adaptée ». Pour les recours judiciaires, il a mis en avant l’exigence de « présenter des dossiers de qualité respectant les engagements de la Région et de l’État ». En d’autres termes, les implantations futures d’éoliennes se borneront aux contours du schéma régional. « Et rien d’autre pour le moment.